PDEHR

PLAN DIRECTEUR D’ELECTRIFICATION HORS RÉSEAU (PDEHR)

Le PDEHR, outil de mise en œuvre de la Politique d’électrification hors réseau et  inventaire des opportunités d’investissement pour l’EHR au Bénin

La Politique EHR pose les fondements d’ une vision nationale pour l’ accès à l’ électricité  hors ré seau, afin de permettre à chaque béninois, particulier ou acteur économique, de bénéficier d’un accès à un service électrique de qualité, semblable à celui proposé en milieu urbain, afin de promouvoir le développement économique et social sur l’ensemble du territoire.

Cette vision s’ appuie sur une implication grandissante du secteur privé, bénéficiant d’ un environnement propice et rassurant pour développer et mettre en œuvre des projets EHR. L’ un des grands enjeux de l’ électrification hors réseau est en effet de pouvoir mobiliser du financement et de la capacité technique privés pour la construction et la gestion privées de systèmes EHR pour le bien-être des populations, mais également comme une opération financièrement rentable pour le promoteur, tout en proposant des conditions tarifaires acceptables.

Le PDEHR constitue l’ outil de mise en œuvre de cette Politique et servira de cadre pour les futurs investissements du secteur. Il s’ agit d’un plan de mise en œuvre de la Politique d’ électrification hors-réseau sur 10 ans, d’un outil de prise de décisions relatives à l’ EHR, susceptible d’ aider les promoteurs du secteur privé dans l’ évaluation des possibilités de développement de projets d’ électrification hors-réseau au Bénin.

LES QUESTIONS AUXQUELLES RÉPOND LE PDEHR

  1. Quel est le paysage électrique actuel, quelle est l’ étendue du réseau HTA actuel et quels sont ses développements(extensions) prévus à court terme    (5 ans) ?
  2. Quelles sont les localités éligibles à une option EHR ?
  3. Parmi celles-ci, quelles sont les localités à cibler en priorité (dites Pôles de développement) pour maximiser l’ impact socio-économique des projets EHR qui seront mis en œuvre ?
  4. Quelle répartition de projets entre les départements pour réduire les déséquilibres ?
  5. Quels sont les besoins en électricité des projets identifiés ?
  6. Quelle est la taille des systèmes à mettre en place pour apporter le service électrique aux localités identifiées et quelle est la ressource renouvelable à valoriser?

POTENTIELS ENR

  • Solaire : potentiel disponible sur l’ensemble du territoire, relative constance au cours de l’année, potentiel maximal au Nord
  • Micro-hydro : les sous-bassins versants ayant un potentiel hydroélectrique théorique pertinent se trouvent au sud-est et au nord-ouest du Bénin
  • Biomasse : filière en cours de “maturation”; résidus disponibles mais collecte à structurer

L’ACCÈS À L’ÉLECTRICITÉ AUJOURD’HUI EN MILIEU RURAL

Des taxu de desserte par le réseau national contrastés entre les départements

Carte Benin

Un paysage EHR marginal

Aujourd’hui seulement 5% des localités ont fait l’objet d’ un projet EHR, dont une partie uniquement à travers l’ électrification de centres communautaires (écoles, centres de santé etc.), sans déploiement du service auprès des populations.

  • 2% des localités (83) alimentées par mini-réseaux  + centrale 100% PV (dont 74 par le projet PROVES)
  • 3% des localités (101) bénéficient de kits PV individuels
  • 1% des localités (30) bénéficient de kits PV communautaires (écoles, centres de santé etc.)

Problématiques actuelles de lEHR

  • Dimensionnement des systèmes parfois incohérent au vu  des besoins identifiés
  • Couverture très partielle des villages par les réseaux BT
  • Défaut de communication administrative et d’implication  des autorités locales par les maitres d’ouvrages nationaux
  • Approche commerciale non adaptée au contexte rural, se traduisant par une défiance des consommateurs vis à vis des systèmes EHR
  • Absence/manque de clarté des contrats opérateurs
  • Défaut d’ expertise des opérateurs pour l’exploitation des systèmes de production
  • Absence de suivi/évaluation des projets

LES LIGNES DIRECTRICES SOUS-TENDANT LE DÉVELOPPEMENT DU PDEHR

Univers EHR: le réseau HTA 2022 du Plan Directeur d’ Électrification Réseau (PDER) constitue le réseau de référence à partir duquel le déploiement des technologies EHR est étudié, sur la base de la segmentation établie par la Politique.

Options d’approvisionnement: chaque localité éligible (c.a.d prévue pour être raccordée au réseau national après 2022 ou bénéficiant actuellement d’un service EHR de mauvaise qualité) est dotée d’une option d’approvisionnement en fonction de la segmentation; la valorisation du potentiel renouvelable (hydro, PV, biomasse) est une priorité.

Programmation: la priorité  est donnée aux localités à fort potentiel de développement économique et social:

– optimiser l’impact des futurs programmes EHR

– réduire les déséquilibres entre les différentes régions du pays

LES CHIFFRES CLÉS DE LA PROGRAMMATION EHR

  • 871 localités EHR potentiels
  • 153 projets hybrides PV/diesel prioritaires, au profit de Pôles de développement (pop. estimée: 544 250 hab.). Investissement: 71,0 Md FCFA
  • 9 projets hydro EHR en injection, au profit de 25 localités dont des Pôles de développement (pop. estimée 50 000 hab.) Investissement 29,7 Md FCFA
  • 10 projets biomasse, au profit de Pôles de développement, en substitution éventuelle de projets hybrides PV/diesel

POINTS D’ATTENTION POUR LA MISE EN OEUVRE DU PDEHR

Une programmation proposant deux grilles de priorisation

Une première grille basée sur le Taux de rendement interne (IRR), traduisant de l’ impact économique au sens large des projets ; une seconde grille basée sur le coût actualisé du kWh (LCOE), donnant une image de la rentabilité des projets, principal angle d’ analyse des opérateurs privés.

Les potentiels hydro et biomasse à appréhender

L’ adéquation entre l’offre en micro-hydroélectricité et la demande rurale est rare; la majorité des sites se prêtent beaucoup plus à des configurations d’ injection sur le réseau interconnecté qu’ au développement de systèmes isolés. L’ option biomasse a été étudiée à titre de démonstration. La gazéification pourrait constituer une alternative aux systèmes hybrides PV/diesel si et seulement si “un marché d’approvisionnement électrique par systèmes biomasse” conséquent venait à voir le jour, permettant l’atteinte d’une masse critique d’équipements. Des projets pilotes seront développés afin de statuer sur les principales incertitudes : disponibilité, transport et coût du résidu une fois livré à la centrale.

Une réflexion “géographique” à confirmer pour pé renniser l’implication du secteur privé

Le PDHER propose (i) des regroupements géographiques des systèmes «centrale/mini-réseau » pour une gestion mutualisée, afin de réduire les coûts d’ exploitation et faciliter la mobilisation d’ intervenants qualifiés et (ii) des zones de concession destinées à des Sociétés de Services Électriques Décentralisés (SSED) pour l’installation, la gestion, la maintenance et le développement d’un parc de pico-centrales et de kits solaires.