Depuis 2016 à ce jour, nous avons pu électrifier 163 localités avec 737 kilomètres de réseaux HTA construits. Nous avons également construit 85 kilomètres de réseau mixte et 136 kilomètres environ de réseau basse tension. Tous ces ouvrages ont permis de donner accès à l’énergie à environ 32000 ménages de ces localités électrifiées. Même si comparaison n’est pas raison, mais il faut regarder derrière pour savoir comment on avance. De 2013 à 2015, juste la période qui a précédé notre régime, on a réalisé 135 localités électrifiées. Cela veut dire qu’en termes d’électrification par raccordement au réseau, nous avons électrifié plus de localités qu’il en a été dans la période qui nous a précédée mais en dépensant moins. Nous avons également fait accroître les indicateurs parce que c’est de cela qu’il s’agit aussi. Le taux de couverture en milieu rural en 2015 était à 32,3% ce qui donne de 2012 à 2015, 2,4% d’accroissement du taux de couverture. Et de 2016 (33,05%) à 2019, on est à 37,56%. Ce qui donne un taux d’accroissement de 4,52%. Comme vous le constatez, nous avons réalisé le double du taux d’accroissement qui a été réalisé avant nous. Cela veut dire que si ces efforts qui ont été fournis en si de temps, et qu’on arrivait à doubler le taux de croissance tous les trois, aujourd’hui nous en serions déjà à un niveau où le monde entier pouvait nous citer comme exemple en termes de l’accès à l’énergie. C’est une dynamique que nous voulons adopter et qui être poursuivie.